Alliance Eldar Uni 6

Qu'ils nous haissent ! Pourvu qu'ils nous craignent...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
L’Alliance Eldar a été dissolue le 1er septembre 2013 après 8 années d'existence ! Merci à toutes et à tous ! Le Forum est fermé depuis cette date.

Partagez | 
 

 [Présentation] Ubriad, l'aube d'une existance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ubriad
Empereur
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1305
Localisation : Eldaria
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: [Présentation] Ubriad, l'aube d'une existance.   Mar 27 Juin - 18:54

Voici la première partie de mon histoires, pour ce qui n'ont pas lu le Silmarillion il faut vous accrochez.

La nuit tombait sur ce que plus tard les hommes appelèrent la Lorien, c’était un soleil rouge qui passait la ligne de l’horizon, laissant découvrir les étoiles brillantes de la nuit, Zodiac prédit ce soir la, une venu importante. Erindhenial donna la vie dans cette nuit étrange, un garçon dont la création fut un sacrilège. En effet Féanor qui avait déjà choisi son amante, avait, une nuit, conçu cette enfant avec Erindhenial, une elfe dont personne n’avait, dit-on, égalé la beauté.
L’enfant fut nommé Ubriad, flamme nocturne, et personne n’osait parler de ces parents, il fut donc élevé par sa mère pendant 17 ans, un elfe sans histoire, et tous dire que Zodiac n’avais pas prévu une venu importante, mais un enfant née du péché, mais Zodiac répondait toujours :
« Vous comprendrez un jours, mais ce jour n’est pas arrivé ».

Quelques année passèrent et Ubriad, le soir de sa 18 ème années vit Oromè. Le plus vaillant des valar, arriva sur les terres orientales et proposa aux elfes de rejoindre les ainurs a l’ouest pour quitter la terre que Melkhor avait plongée dans l’obscurité. Ubriad fut confronté à un choix suivre son père qui ne connaissait que peu, dans les terres de l’Ouest pour une vie d’aventure, ou bien restez au près de sa mère qui l’avais élevé pendant 18 années. Le jeune elfes réfléchi toute une nuit, et décida à l’aube de quitter les avaris pour suivre les noldors…

Durant 35 années il apprit à gouverner les Noldors aux cotés de son père, Féanor lui apprit aussi a manier les lames elfiques et de pareil maître Ubriad devint un guerrier redouté et craint des orcs. Mais les sombres jours de cette Eldar commencèrent .Tout d’abord Féanor tomba dans sa folie de combat, et emmena les noldors et les vanyars en Orient pour combattre Melkhor. Ubriad suivi son père et lors d’une grande bataille il vit celui ci tomber sous les coups de gothmog le prince des balrogs, lui qui terrassait ces même bête fut achevé sous les yeux de son fils…
Ubriad voulu massacrer la bete mais son père lui avait apprit la raison, il jura sur les Noldors de rester fidèle a son destin et de pouvoir un jour se venger, pour l’honneur de sa lignée.

Le Silmarillion ne dit pas que le commandement des Eldar devait lui être remit, car en faite-il la refusé le laissant au premier frère de Féanor, Fingolfin. Ubriad erat seul dans les forets pendant deux ans, il revint ensuite pour aider Fingolfin dans une bataille, ce jour la il vit tomber son meilleur ami Zodiac devant ses yeux sous les coups des orcs et des trolls, alors il promit à Zodiac d’entraîner son fils pendant ces 20 premières années, c’est ce qu’il fit pendant 2 décennies il transmit son art de la diplomatie et du combat a Giliath, mais le lendemain de ces 20 ans Giliath ,ne trouva plus Ubriad, l’elfe était reparti. En haut d’une falaise il fut prêt a ce jeter dans le vide car pendant 20 années il n’avait fait que caché le désespoir qui le rongeait, d’avoir perdu ceux qu’il aimait…

Quand soudain au moment ou il allait mettre fin a ces jours, des bruit de sabots se firent entendre, Oromé lui apparu sur sa puissante monture, il tonna :
« Ubriad, la Flamme nocturnes en ton cœur ne puis s’éteindre, toi qui es promis à un avenir brillant. Je dispose de pouvoirs, pouvant te faire oublier ta peine sans oublier les faits, qui peuvent te faire retrouver la raisons sans perdre ta vengeance mais aussi t’offrir des armes magiques que tu n’imagine même pas. Si tu accepte ma quête tu quittes cette souffrance, et ta puissance dépassera un jour celle des valar »
Ubriad ne s’était pas retourner-il continuai à regarder au loin les plaines a l’est de Beleriand, dans ses yeux soudains naquit une nouvelle flamme, il se rappela sa promesse, il clama à Oromé :
« Seigneur Vala, maître d’Arda, l’espoir m’avait quitter et je ne voyait plus de façon de me venger, je serai à vos ordres si vous chassez mes tourments et me permettez de me retrouvez mon honneur perdu ».

Oromé sourit et lui répondit :
« Si tu l’accepte, tu sera le réunificateur de l’Orindhal, la grande union, ta quête sera la réunion du peuple Eldar sous une même bannière, tu devra en tes actes permettre aux vanyars aux noldors et aux teleris de vivre ensemble dans une même cité gouverner par un même empereur, ainsi les Eldars pourront se préserver dans les ages avenir. Pour t’aider je te laisse cette lame, la plus puissante de toutes, Aulé lui-même la forgé pendant un mois, elle se nomme Maherdul, signifiant lumière céleste en elfique ancien. Tu aura le temp de découvrir ses pouvoirs.
Je ne serai jamais loin, va flamme nocturne, que la puissances des valar te suivent dans tes actes ».
Ubriad n’eu pas le temp de répondre qu’Oromé planta l’épée et quitta au galop les lieux. C’est alors que l’Eldar saisit pour la première fois la lame qui deviendra la terreur des balrogs.

A cet époque Ubriad était encore jeune et malgré qu’il savait s’imposer dans les batailles il n’était pas le guerrier que fut son père. Il décida donc de s’entraîner, et jusqu'à ce que la lutte contre Melkhor soit terminé, il parcourait toutes les terres d’arda, en s’entraînant avec son épée chaque matin, en bravant les tournois du harad aussi bien que ce des hommes. Ainsi il découvrit la puissance de sa possession, une épée qui devenait plus brillante que le soleil face à toutes être maléfique, en un tranchant les orcs s’effondraient et quand l’elfe plantai celle ci dans le sol une aura de lumière balançai les ennemis a plusieurs mètres a la ronde, et ce n’était que c’est premier pouvoirs…
67 ans d’entraînement et d’errance, Ubriad trouva les meilleurs armures et bouclier les meilleurs maître au combat a défié il se dit prêt a commencer la quête de l’Orindhal…

Ubriad vint d’abord aider les Noldors a vaincre les troupes de Melkhor, sa puissance au combat dépassait largement celle de Fingolfin, grâce à cette puissance et a Maherdul, il massacrai les balrogs et les créatures du prince de la nuit. Apres la fin de la première guerre il lui fut remit le commandement des Noldors qui lui était attribué. Il commença à parler de l’Orindhal et tous l’approuvèrent.

Un soir d’automne Ubriad quitta les Noldor accompagner de Giliath pour tenter de convaincre les teleris, il allait rejoindre l’Ouest mais avant de quitter les terres du milieu il fit une étranges rencontre. Au-delà d’une colline, des bruits de batailles faisait rage. Ubriad saisit Maherdul, dit à Giliath de rester derrière et chargea à l’aveugle, la colline franchi il vit un cavalier dont le peloton avait été massacré qui faisait face seul aux orcs, Ubriad fit un bons gigantesques et planta sa lame dans le sol l’aura céleste tua la moitié des orcs. Il en suivit un combat sans merci a 2 contre 20, Gilath pensai pouvoir combattre, mais Ubriad ne voulait pas perdre un autre de ses amis comme il avait perdu Zodiac. Le cavalier et l’Eldar finirent par massacrer les orcs. Le combattant s’appelait Eamer un noble cavalier, son père était un homme et sa mère une elfe. Pour remercier Ubriad le cavalier proposa d’aider les Eldars a s’unifier, et il les suivi jusque chez les Teleris.

Les Teleris subissait de nombreux assauts venant des montagnes voisines et ils acceptèrent d’unir leur force avec les autres Eldars, dés lors Ubriad envoya Giliath quérir les Vanyar, peuple difficile a convaincre… Eamer lui, avait pour mission de porter un messages aux Noldors leur disant de rejoindre les Teleris dans leur cité.
Pendant ce temps Ubriad et les Teleris discutèrent des futurs plans de la cité réunissant les Eldars.
Quelques mois plus tard l’ensemble des Eldars étaient chez les teleris, les nains d’aulé aidèrent les Eldars a construire leur cité a l’Ouest d’arda. Cette foret était entouré de montagnes et le seul passage était une séparation a l’est. En 26 années les Eldars c’étaient parfaitement installer, la muraille construite pour bloquer l’entrée et toute une civilisation se reconstruisait sous le commandement de l’empereur Ubriad.

Des années et même des siècles passèrent, les Eldars pouvaient vivre en paix, une forteresse c’était érigé à l’entrée du domaine Eldar, un bastion imprenable dont la tour était plus haute que valinor, c’est pourquoi on nomma la cité Minas Men-Dhum, la garde des cieux.

Il vint un jour, Ubriad marchait dans une foret voisine, Oromé se présenta à nouveau devant lui :
« _ L’Orindhal a été accompli, grâce à toi le peuple auquel je tenais le plus sera protéger des guerres a venir, les valar quittent les terres d’arda, ils ont accomplies leurs missions, ils reprennent une forme invisible et ne seront que les spectateurs des ages a venir, Manwé a fusionné avec Valarion régnant sur Valinor, Minase-Gurdil a reçu les pouvoirs d’Aulé. Je doit moi aussi quitter cette terre, et si tu l’accepte tu recevra mes pouvoirs en guise de récompense.
_ C’est trop d’honneur que d’accepter les pouvoirs d’un valar, mais je ne puis laissez disparaître de telles aptitudes, si tu juge que je les mérite, j’en ferai le meilleurs usages au cours des temps a venir. »
Oromé descendit de sa monture et lui répondit
_Tu est promit à un grand avenir Ubriad…Voici nahar le plus brave de tout les méharas d’Arda, une monture qui ne te fera jamais défauts, je te l’offre prend en soin il te le rendra.
Adieu Flamme Nocturne, que la puissance des valar te suivent dans tes actes » .
Oromé disparut alors dans une lumière aveuglante et tandis qu’une partie de lui partait vers les cieux, le reste de la lumière entrait dans le corps d’Ubriad..
Un pouvoirs quasi sans limites venait de lui être donner, Ubriad était maintenant un demi-dieu pouvant soigner par la magie les blessures, ayant la résistance la puissance et la vaillance d’un valar au combat, pouvant créer des auras protectrices ou bien destructrices. Oromé lui ayant délivré aussi bien d’autre pouvoirs…


De grandes batailles suivirent, mais le courage d’Ubriad et des Eldars ne faillit pas, et ce n’est que des millénaires plus tard, quand les combats ne se livraient plus a la force de l’épée qu’Ubriad et les Eldars quittèrent Arda, pour coloniser un nouvel empire…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambassaade-des-elfes.winnerbb.net
 
[Présentation] Ubriad, l'aube d'une existance.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance Eldar Uni 6 :: Diplomatie :: Présentation, RP et Histoires.-
Sauter vers: