Alliance Eldar Uni 6

Qu'ils nous haissent ! Pourvu qu'ils nous craignent...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
L’Alliance Eldar a été dissolue le 1er septembre 2013 après 8 années d'existence ! Merci à toutes et à tous ! Le Forum est fermé depuis cette date.

Partagez | 
 

 Le Grand Livre des Hurleurs (2nd version)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manwe
Megyr Eldar
Megyr Eldar


Nombre de messages : 38
Age : 25
Localisation : Palais impériale d'Utgard, capitale de l'Empire hurlant
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Le Grand Livre des Hurleurs (2nd version)   Dim 10 Déc - 13:05

:: LE GRAND LIVRE DES HURLEURS:: par Manwe, Duff et Shaitan

:: ACTE I : la Renaissance du conseil hurlant ::
Xanar dit, le prophète, entra dans la salle, et pri la parole, il était lassé de ces querelles sans fin ni but :

"Tout est relatif...
pauvres cupides sournois ! ayez un peu de respects pour les actes accomplis,
le commencement n'est en soi, qu'un pur promontoire pour la fin...
A la fin le vide l'emporte tjs...

Il était une légende autrefois, elle parlait d'un dragon et de ses serviteurs dévoués, mais elle est désormais oubliée, au final le vide l'emporte toujours...

Je m'en vais malgré tout vous la conter, peut être vous apprendra t elle humilité, le sens du dévouement, et la cohésion..."

L'univers était uni, l'univers était stable, et puis...et puis plus rien...le chaos. Le Huge Bang, comme on osait l'apeler s'était en fait produit pour la 6 ème fois...
L'univers s'était rétracté à nouveau après des centaines de milliards d'années, avant de réexploser, tout avait disparu...
Pourtant tout se reconstitua à l'identique...
Les hommes naquirent, d'autres espèces arrivèrent, durant des millions d'années l'évolution reprit son cour. De sa mémoire éternelle Antaschack avait l'impression de plonger dans le passé.
Il connaissait la démarche, ce n'était point la première fois qu'il assistait à ce spectacle. Depuis la nuit des temps il était le gardien de la tradition Hurlante.
Il disposait dans ses rangs de nombreux grand guerriers qui lui était fidèle même après leur mort et leur rennaissance. Pourtant cette fois qqchose de grave s'était produit, un grand nombre d'hurleurs (puisqu'il faut les apeler par leur nom) avaient succombés aux charmes de la sombre foi, celle de Ksanthan.
Une poignet d'Hurleurs avaient su tenir dans une guerre sans merci contre les forces ennemies, mais à la fin du 5ème Univers lors du Bang, la guerre faisait toujours rage.
Antaschak se perdit dans ses pensées : "Que le combat fu âpre, rude et sanglant, les bons Jizzie, Tresor, Aseric, Ben, Night Angel, Duff, Bebesse, Squad, Mytizar et Shaïtan n'ont eut cesse de se battre jusqu'à la fin, et où en sommes nous maintenant ? toujours au même point. Oh nous avons appris, mais il faudra contrer Ksanthan dans ses méfaits, à leur source même..."

Un scintillement apparu alors qqpart dans l'Univers : " Te revoici Trésor, sois la bienvenue dans cet univers, tu recevras donc le cor ancestral des hurleurs. Mais pas tout de suite, tu viens de naître, laissons le temps au temps..." Puis 8 autres scintillements arrivèrent tour à tour. Les réincarnations des hurleurs d'antan étaient revenu en cet univers. Le temps du repos était terminé.
Les nouvelles vies des survivants aller pouvoir commencer, la guerre reprendrait bien assez tôt...
Antaschack avait retrouvé l’élue, destinée à réveiller les hurleurs dont elle sera la guide.
Comme il l’avait déjà fait 4 fois durant l’éternité, il s’arracha une griffe. Grâce a une pluie de carbone polymérisé, celle-ci devint l’objet mythique, que tout hurleur connaît, celui annonçant le retour du prophète et annonçant également le début d’une guerre sans fin : Le cor ancestral du clan des hurleurs.
Antaschack devint alors un souffle sidéral, à la vitesse de la lumière il se dirigeait vers Trésor.

Trésor, enfermée dans la plus haute tour du complexe de detention Zeta, rongeait sa haine..."Pourriture de Tyrans ! on vous bouff'ra un jour !". Elle s'était faite intercepter alors qu'elle tentait de faire sauter un bâtiment officiel de la confédération sur sa planète natale. Elle avait été condamnée a 356 ans de détention, et 178 si bonne conduite.Ca l'avait bien fait rire," Parce qu'ils croient vraiment que je vais vivre jusque là ? pfouaaa !". Un violent orage parcourut le ciel, le champs magnetique l'empéchant de sortir scintilla. Elle n'hésita pas une seconde et fila comme elle savait le faire, tuant d'un simple doigt les plus robustes gardes armés jusqu'au dent... une fois dehors, elle s'effaça dans la grande forêt ou l'on chassait les prisonniers pour le plaisir du sang. Un long trait lumineux montait d'un fourré. Elle se hâta, comme prise d'un pressentiment... au pieds de ce faisceau, un instrument d'un autre age, un énorme cor de chasse. Son esprit lui dit de souffler : " Raaaa ! Si je souffle je suis perdue ! Ils vont me trouver !", malgré tout irresistiblement elle porta le cor a sa bouche, et souffla violemment. Un hurlement bestial sorti du cor... Un arc electrique fit virevolter son corps, elle s'effondra et perdit connaissance.Dans ces pensées, elle était en plein espace entre des flottes ennemies a ses trousses, elle guidait d'une main de maître son petit chasseur qui evitait tous les tirs ennemis sans aucun soucis " Rapport, Commandement, m'entendez vous ? - Reçu Trez envoie la sauce !
- 80000 vaisseaux de bataille environ, pas de chasseurs sortis pour le moment, mais j'ai eut chaud aux fesses ! Pour Antaschack, Cap'taine Trez Terminé ! - Ok , rentre vite alors ! Commandement Hurleur, terminé !". L'assaut fut donné pendant son retour, l'ennemi fut écraser par des forces débarquant de tous côtés pourtant , nombres d'équipages hurleurs périrent encore pour le prophète. Trez se réveilla, elle était abord d'un chasseur de la confé' mais comment ? en plein espace, mais elle n'avait jamais piloté ! Elle était guidée, totalement sous l'emprise de quelquechose d'inconnu, elle y voguait, vers l'inconnu.

Jizzie, était un marginal, il était planétologiste pour la confé'. Son rôle ? explorer les mondes, en trouver des habitables, d'autres terraformables ou d'autre utiles pour l'exploitation minière. Ils se trouvait au sein d'une peuplade indigène quand il entendit un bruit profond et sourd, un hurlement grondant plus fort que n'importe quelle tempête de l'univers. Il fut projeté a terre par une rafale de vent, dans un soubre-saut, il s'évanouissa... Il était dans un grand bâtiment, il courrait dans les couloirs, il enclencha une charge, pri en main son bloc poignet et déclara :"lieutenant Jizzie, au rapport, la souricière va dégorger, je répète, la souricière va dégorger..." . Il n'attendait aucune réponse, il aurait facilement été repéré dans le cas contraire, il s'enfonça dans le hangars, grimpa, dans un chasseur rapide, et s'enfuit dans l'espace. A peine eut il quitté l'asthénosphère, qu'une violente explosion illumina toute la planète, s'en était fini du qg de la confé. Il était fier de son travail, les tyrans se remettraient difficilement de cette attaque en plein coeur. Jizzie sursauta, et grimpa aà la vitesse de l'éclair dans son transport, laissant matériel et vivre sur place, il fonça vers une destination que seul son inconscient pouvait distinguer.

Aseric était mercenaire, il se déplacaient celon ses missions, les guerres, pillages étaient son quotidien. Un jour alors qu'il se reposait après une dure bataille, il entendit sonner un cor. Son corps entra alors en ignition, ses camarades d'alors s'éloignèrent apeurés. Son esprit vacilla. Il se trouvait à bord d'un gros transporteur de troupe, les hommes étaient devant lui par milliers, des blasons portant des dragons Rouges flottaient partout, ils rompaient la grissaille de l'intérieur du gros vaisseau. Les secousses d'une pénétration atmosphérique se firent entendre, le vaisseau vibrait de toutes ses soudures, lentement mais sûrement il s'approchait de l'écorce de la planète. Les portes s'ouvrirent, l'éblouissement intense dès l'ouverture des portes faisait souffrir ses yeux atrocément.
Puis un cri à l'unisson, poussé par l'ensemble de la chaire à canon se fit en tendre : " Pour Nos frères ! Pour Antaschack !... Longue vie aux Hurleurs ! Antaschack... ce nom le fit vibrer. Il se réveilla brièvement constatant que l'immolation de son corps n'avait laissé aucune trace puis s'évanouit... Au réveil, fort d'une nouvelle compréhension, il cria :" Longue vie aux Hurleurs !" et prit feu instantannément. Le feu mort, il prit la direction d'un transporteur, et s'éloigna loin de cette planète souillée.

Ben tenait un petit bar galactique, d'une grande renommée pour sa vodka à la poussière d'étoile. Le contact avec les pires racailles de tout l'univers lui avait forgé un esprit blindé, provocateur et sans crainte. Un soir vers la fin du croisement entre les deux soleil du système, les verres se mirent à trembler dans les étagères anantropiques. Il fut brutalement enfermé dans une prison de Glace... Il se retrouvait sur une banquise, des centaines d'hommes marchez derrière lui..."Jake que disent les radars thermomètriques ? - Nous sommes encerclés mon général ! - hmmm ça s'annonce mal... Bon passez moi la radio ! - Général Ben à commandement LH, répondez !". Le cliquetis des armes ennemies commençait a se faire entendre..."- General, ici le commandement, ou en etes vous ? - hé hé très drôle, je voulais juste vous dire qu'on en laissera pas un survivant, bien qu'on va tous y passer, la planète est nettoyée je répète nettoyée !". A cet instant, les ennemis chargèrent, d'un regard approbateur, tous les soldats se tournèrent vers le général : "Longue vie aux Hurleurs ! Pour Antaschack...". Celui ci pris fermement en main son bouton poussoir, et lacha la detente... Une explosion Nucléaire de 60 Gigatone réduit a néant la planète mère de l'ennemi. Ben revint à lui..." Anta.... Antaschack", il pri la direction de son chasseur interstellaire... "Patron ! une autre !", le cri se répéta avec une intensité descendante au fur et à mesure qu'il se raprocher de sa nef. Il monta et se dit qu'après tout, toutes les pires racailles était encore a l'interieur, il mit cap vers l'inconnu et relâcha la détente de l'auto-destruction de la station... Boum, murmura-t-il.

Squad, était dans la confédération, il venait d'une famille aisée, il était au commande d'une étoile de la mort, et d'une simple pression, pouvait anéantir des mondes entiers. Mais tout ce pouvoir, la conscience qu'il en avait, le touchait, profondément. Peu à peu il sombrait dans diverses boissons et stupéfiants. Il était tranquillement posé devant la grande baie du monstre métallique quand soudain, un hurlement de cor retenti dans toutes les poutres du vaisseau, jusqu'à la moindre visserie.Il se retrouva prisonnier d'un vent humide l'entourant et s'évanouit, son esprit se torda vers son inconscient :" - Attention, Gamma 1 vous approchez des thermo-ionisateurs ennemis ! - Je sais parbleu ! - Capitaine Squad ! vous n'êtes pas là pour faire le kamikaze ! - Mon général, avec tout le respect que je vous dois... LA FER-ME !.... capitaine squad, commandant de l'escouade d'élite hurlante GAMMA 1 à contrôle battaille XV.... Terminé !", "- GAMMA 1 à Escouade GAMMA, lâchez ces saletés de pilotes automatiques et collez moi au train ! -Reçu GAMMA 1". Il arracha ses écouteurs, et parti en tonneau sur la droite, esquivant les tirs ionisés des destructeurs en grand nombre, il se dirigea vers le relai energétique au deutérium placé derrière les défenses ennemis, là il lança l'assaut : " Allez les couillons, on torpille !!! Pour Antaschack !"... Antaschack. Squad sortit brutalement de ce rêve, il recouvra la mémoire, pri d'une incompréhensible intuition il quitta les commandes de l'étoile de la mort et s'arracha au vaisseau dans un bombardier léger, cap vers l'inconnu....

Shaïtan, quant à lui, s'était réincarné en esclave pour une coopérative universelle, il vivait sur une planète désertique, où la tempête pouvait vous arracher la peau sur les os sans aucune difficulté, les efforts quotidien meutrissaient son corps mais blindaient son esprit. Un jour un long appel de cor parvint dans la plaine ensablée, un éclat de foudre frappa l'esclave, qui s'évanouit. Quelque jour plus tard, il se réveilla, qqchose s'était passé.QQchose d'important avait changé en lui, puis un flash, le saisit, il l'entraina dans une transe.Il était dans un vaisseau de taille raisonnable, aux commandes... "Escadron de bombardement RyuSeiKen, rapport ! ? - Commandement, ici leader Ryuseiken on a plus d'escorte ! mes officiers tombent comme des mouches et mon putin de lanceur est grippé, pas moyen de balancer les charges a deutérium" -"Ca s'annonce mal rentrez de suite !" -"Vous vous foutez de moi ? tous ces hurleurs morts pour rien ?!!" "- Commandant Shaïtan, rentrez ! ne jouez pas au héros ! vous n'êtes pas habilité à désobéir !" "- Je suis habilité à vous dire merde ! je dégommerais ce générateur par simple respect pour mes camarad... Longue vie aux Hur...pssssssss " Un itr de chasseur venait de mettre HS la radio, il abaissa les boucliers et se jeta a pleine vitesse sur le générateur de bouclier ennemi, celui ci fut soufflé par l'explosion nucléaire...Il s'éveilla en sursaut "Tout ce sang...Ces cris... le dragon...An...An...Antaschack ! Je suis Shaïtan hurleur depuis des milliards d'années, je suis la tempête qui arrache tout sur son passage" Puis il cria à haute voix : " Ya Haï Hulnah !"(longue vie aux hurleurs !). Un nouvel éclair le frappa, il se trouva revétu de son armure couleur de sable d'antan, le peuple impressionné par tous ces miracles, s'inclina et le suiva aveuglément. Commandant alors la rébellion, il expulsa la coopérative de la planète sans laisser un seul survivant dans les rangs ennemis. Son peuple prospéra alors, il devinrent tous de rudes combattants, vivant à la dure de par les conditions du climat. Peu à peu les souvenirs se réinscrirent dans son esprit :" Soit rassuré Antaschack, les hurlements de mes tempêtes ne sont pas prêts de s'éteindre... Je te rejoins de ce pas..."

Manwe était assis dans la salle des archives à classer les documents administratifs de cet avant-poste avant-poste de la Confédération. Il était archiveur, un métier long et dénué d'intéret où l'on passait plus de temps à dormir qu'à autre chose. Il regarda par la fenêtre magnétique de la salle, il était dans le centre ville de la capitale de la planète, il pleuvait. Il étendit au loin le son d'un cor, ce son ressemblait étrangement bestiale, il aurait suffit à faire trembler des plus courageux, mais il lui semblait plaisant, rassurant. Alors un éclaire surgit de nul part et il s'effondra, évanouit. "Donc exélense, le Gouvernement hurlant m'envoi pour négocier un cesser le feu entre nos deux nation pour le bien de la galaxie". Il était dans un palais, un somptueux palais en marbre blanc, la salle dans laquelle il se trouvait comportait un trône monumental mais personne n'y était assis. Devant lui se trouvait un ambassadeur en toge noire et un sourir mauvais aux lèvre qui lui dit : "Monsieur l'ambassadeur Manwe, je comprend parfaitement vos dires, mais sachez qu'il n'est points dans nos habitudes de négocier quoi que ce soit. Ainsi monseigneur par la guerre entre nos deux nation je vous arrête et vous fait prisonnier". Manwe dégaina son sabre et hurla :"Comment osez-vous chien, d'outre passer toutes les lois inter galactique sur la protection des diplomates ? Ainsi votre Empire est tombé si bas pour avoir voulu rompre ces accords ?" Et il coupa deux têtes de gardes, mais d'un mouvement rapide, l'ambassadeur noir lui planta une dague dans le ventre, tachant de rouge la belle toge bleue de Manwe qui dans un dernier souffle prononça "Antashack". Il se réveila en sursaut, ce nom qu'il entendait pour la première fois sonnait bizzarement à ses oreilles. Suivant son intuition, il prit une toge bleue dans l'un des bureaux adjassant aux archives et vola prit son petit chasseur léger en direction d'une destination lointaine et inconnue pour la partie consciente de son cerveau, mais en lui-même résonnait toujours ce nom, "Antashack" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leshurleurs.net/
Manwe
Megyr Eldar
Megyr Eldar


Nombre de messages : 38
Age : 25
Localisation : Palais impériale d'Utgard, capitale de l'Empire hurlant
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Le Grand Livre des Hurleurs (2nd version)   Dim 10 Déc - 13:05

Duff regarda devant lui, un vaste champ de bataille...du moins ce qu'il en restait. La ville était totalement dévastée. Autrefois, plus de 5 millions de personnes vivaient ici...maintenant le peu de la population qui restait était terré au fond des ruines, réduit à une vie désastreuse.
Et nous, nous étions là...je faisais partie de l'unité des têtes brulées de la Coalition Rouge. Notre objectif : localiser et tuer tous les snipers ennemis encore logés dans la ville.
Ces ruines, aussi étonnant que ça puisse paraître, faisaient partie d'un des principaux points stratégiques à détenir. De l'autre coté, à quelques kilomètres, le centre de commandement des Forces Royalistes, notre ennemi. Détenir la ville, c'était pouvoir y installer notre artillerie, c'était infliger à ces monarchistes une défaite très lourde.
La tâche était loin d'être facile. Les snipers étaient en hauteur, nous étions en bas, à leur merci. Notre commando kamikaze comprenait 10 hommes, parmi les meilleurs de notre Coalition. Nous avions 2 semaines pour prendre possession de la ville en rayant de la carte tous les points de contrôle ennemi...autant chercher une aiguille dans une botte de foin...mais c'était notre mission, et nous devions la réussir.
Il était 22h quand nous venions de localiser un sniper royaliste. Nous pénétrerions par le bas du batiment, Johnson s'occuperait de faire diversion en se montrant un peu plus loin. Une fois le sniper aux aguets, nous monterions jusqu'à lui, et nous le tuerions...facile...nous avions que quelques secondes pour ça.
Juste avant de lancer l'assaut, je me sentis planer...tout autour de moi tournait de plus en plus vite...mes yeux se fermèrent...j'entendais au loin le son d'un cor...une sensation de chaleur en moi...je quittais mon corps, attiré par cette musique...
Et me voilà au commandement d'un escadron de vaisseaux de bataille. La cible : une planète des forces PGO. La défense était grosse mais nous passerons...on passe toujours...
Je regardais derrière moi...une flotte de dizaines de milliers de vaisseaux me suivaient, tous taggués Les Hurleurs...j'actionnais la manette d'accélération en forme de dragon...pour Antaschack...banzaïï!

Night Angel le sniper était dans les ruines de la citée à tuer les attaquants, ordre désespéré d'une monarchie désepérée à 22 heure. Bien planqué dans sa cache à attendre l'arrivée d'un pigeon, il se rendit compte d'une présence à sa droite : "Merde ! Putin les cons ils m'ont trouvé !" Alors qu'il partait du plus silencieusement possible pour échapper au commando de la Coalition, le son d'un cor retentit. Il se retrouva directement dans un grand complex, le palais de la république hurlante :
"Ambassadeur Night Angel, dit une voix, un message pour vous !
- Un message ? Pour moi ? répondit-il
- Oui, le président Duff souhaite vous parler. reprit la voix appartenant a un sergent de communication.
- Passez le moi. finit Night. Duff, comment va la bataille ?
-Très bien, nous les laminons répondit le Président. Mais ...

Explosion. Attentat devant le palais plus attaque de PGO dans la capitale !

Night se releva et fonça son arme laser à la main : "POUR ANTASHACK !!!!!"

"Mytizar ! Je t'as dis cent fois de ranger les statuettes en-dessous des tablettes !" "Oui Monsieur. Désolé, je m'en rappélerai la prochaine fois". Mytizar était majordome dans la maison d'un haut dignitaire de la Coalition rouge. Il était, avec la cuisignère et la gouvernante, le seul domestique de la demeur et ainsi s'occupait du ménage. Après la série de remontrances de son maître, il monta dans sa chambre pour se reposer un petit peu. Alors qu'il s'allongeait sur son lit, le son d'un cor se fit ouïr. Il s'assit sur son lit avant de tomber, évanouie. Il se retrouve soudain dans un train en direction d'une ville.

"Monseigneur aumônier, nous arrivons en vur d'Utgard !"

- Très bien. Quels sont les dégats dans la capitale?

- Les systèmes de communication extérieurs sont HS. Le haut commandement central, au palais, nous assure que la ville est entièrement sous notre contrôle.

- Et la campagne ?

- Elle est ...

Tatatatatatatatata ...... IIIIIIIIIIIHHHHHHHHHHHHHHH Le train s'arrête.

- Une ambuscade ! Monseigneur, fuyez !

- Jamais, je ne vais pas les abandon ...

PAF Mytizar ressoit un coup sur la tête et s'effondre en pensant : "Antashack ..."
Bebesse s'était réincarné en Sénateur de l'Empire de la Galaxie Est. Tandis qu'il sortait du Sénat, un cor sonna dans les rues de la ville. Quelques secondes après, un éclaire le frappa en plein coeur le projettant sur une colonne du palais sénatorial, evanouie. Il se retrouva en plein champs de bataille navale, une flotte s'étendant à perte de vue sur la mer en affrontant une autre.

"Seigneur ! Le vaisseau amiral Est est touché, il va couler !

- Transmettez son commandemant à son second. Et c'est quoi ce boucan là haut ?

- Une bombe ayant ricoché sur notre bouclier.

- Vous êtes sûr ? J'ai plutôt l'impression qu'il a cédé !

- Aye ! Nous sommes touché !

- Lancez nos missiles, nous n'allons pas couler sans eux !

Les missiles furent lancés, au même moment, le navire s'enfonce dans les eaux.

- Leur navire amiral n'est plus, vite, évacuons !

Mais une explosion réduit le vaisseau en miettes.

Bebesse se reveille soudainement, une douleur aigüe au dos, soudainement revêtu d'une armure d'amiral, il se relève etmurmeure : "Antashack ..." Il regarde la foule et déclame :

"Ô peuple du Monde ! Cela fait trop longtemps que nous subissons la tyranie de l'Empire ! Révoltons-nous ! Soyons fort et hurlons notre mécontentement !!!! HHHHHHHHHHHHHHHHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Bebesse, avec l'appuit de son peuple chassa tous les impérialistes de la planète et se fit mettre sur le trône par ses sujets. Il regarda souvent les étoiles pour chercher celle appartenant à Antashack, dragon des Hurleurs.


:: ACTE II : Fondation et premières difficultés ::
Le clan des Hurleurs n'avait pas trouvé de planète mère depuis qu'ils
avaient dû fuir leur dernière demeure, malheureusement sans le Gardien. Ils
avaient reprit leur mercenariat pour subsister dans ce monde dur et
meurtrier, martial. Tous les Hurleurs avaient ordre du Président Duff de
chercher dans l'univers une planète qui serait capable de nous abriter, un
endroit où la grande et noble civilisation hurlante pourrait reprendre toute
sa grandeur, sa somptuosité d'autrefois.


Après moult voyages au sein de la galaxie, nous entreprîmes la colonisation
totale d'un système : ce fût le Cluster hurlant, situé dans les coordonnées
intergalactiques 5:250. La plus grande et belle planète du système était
bleue : "Oh toi ma Belle! Oh toi ma Bleue! Que tu es belle! Que tu es
bleue!".


On l'appela Utgard, et on la fit notre capitale. La planète possédait des
ressources inépuisables et de plus en plus de seigneurs nous rejoignaient,
tant et si bien que le Cluster hurlant devint le second centre de commerce
de la Galaxie. Des villes sublimissimes étaient battis sur la planète, tout
brillait, on appela bientôt Utgard la belle.


Une fois installés, nous trouvâmes des alliés pour coloniser l'ensemble de
la galaxie 5 : les Amazones et les Cochons de l'espace. Ensemble nous
tentâmes, en vain, détendre un gigantesque Empire sur toute la Galaxie.


Quelques temps plus tard, la République hurlante fut officiellement reconnue
devant le Parlement galactique comme un peuple à part entière.

Mais les Ennemis se firent nombreux et c'est ainsi que Byakko par des actions de guerilla lutta contre les hurleurs avec une xenophobie exacerbé sous le joug d'un seigneur dont nous taierons le nom. Citons alors un passage du Recueil d'Antaschack, remplit par Duff à cette époque :
"Une immence Galaxye...voilà dans quoi nous étions dorénavant. Notre peuple avait déja beaucoup voyagé à travers les époques, à travers les lieux, mais cette Galaxye-ci était différente.
La colonisation y était extrémement avancée : la diversité des peuples en était sa richesse, la technologie des hommes en était sa grandeur.
Peu de places à dame nature en fait dans tout ça, c'était bien dommage.Mais nous étions persuadés qu'ici, nous allions pouvoir en apprendre plus sur notre passé, plus sur nous-mêmes, plus sur Antaschack.Notre quête était loin d'être finie et elle se poursuivait...

Le Gardien...oui, il manquait à son Clan.Comment sans lui entrer en contact avec les esprits?...c'était très confus.Mais la volonté du Clan était telle, que même sans son Chef, elle continuait de vivre.

Après s'être correctement adaptés, correctement organisés et correctement installés, Les Hurleurs étaient enfin prêts...prêts à imprimer leur passage dans cette Galaxye de leurs valeurs, auxquelles ils s'attachent avec fierté.

Jusqu'au jour où deux dragons se rencontrèrent et commencèrent à se battre : Antaschack et Seiryu...chaque Hurleur perçut ce combat au fond de lui-même, sans réellement le voir...mais chacun savait alors, qu'une guerre allait éclater.
Une guerre pour porter hauts les couleurs du Clan, une guerre qui fera ressurgir notre coté de mercenaires si longtemps enfoui.
Pour Antaschack, nous vaincrons et nous combattrons, contre ces hommes et contre ce Dragon qui ont osé s'opposer à lui...

De loin je voyais ce 5ème soleil qui me rappelait le temps où, depuis les Hauts de Hurlevent, je contemplais les envolés des Dragons"

C'est sur ce principe que Duff, lança la guerre et la vague hurlante contre Byakko.En voici les termes exacts :
"-------- Déclaration officielle sur les ondes intergalactiques --------
------- objet : Déclaration de guerre contre Byakko -------

------ Destinataire : Peuples de la Galaxie ------
----- Duff Président hurlant -----


Chers peuples de la Galaxie,

par ce présent communiqué, je vous informe du début de la guerre entre Les Hurleurs (LH) et Byakko.

Après avoir subi des attaques répétées et injustifiées d'un ex-membre de leur Alliance,
Après avoir subi des tentatives d'intrusion dans nos systèmes de communication,
Après avoir subi de nombreux ultimatums,
Et après avoir longtemps délibéré,

Il est justifié pour nous de déclarer cette guerre.J'espère qu'un membre de l'Alliance Byakko viendra confirmer celà rapidement.

Que les liens se délient, que les vrais visages se montrent, que cette guerre soit belle et que votre repos soit éternel.

Je souhaite à Byakko une guerre propre dans le respect de nos divinités.

Cette guerre sera longue, mais nous sommes prêts.

Pour le Clan,
Pour Antaschack,
Pour mes Frères,
Pour la Galaxye.

[Cette déclaration prendra acte dans 12h, c'est-à-dire ce Lundi à minuit heure hurlante]

------- Fin de la retransmission -------"

Au rang des victimes et disparus, on compta Trésor, Duff, Shaitan, Night Angel, BdMBen, Aseric,Xorex et d'autres...
Guigii prit alors la succession du trône hurlant, les esprits des hurleurs disparus en ayant décidé ainsi.
Antaschack pouvait accomplir des miracles pour ses disparus, ils le savaient tous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leshurleurs.net/
 
Le Grand Livre des Hurleurs (2nd version)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance Eldar Uni 6 :: Diplomatie :: Présentation, RP et Histoires.-
Sauter vers: